La machine à écrire de Katherine Anne Porter

« Contemporaine de Hemingway et de Fitzgerald, elle a vécu les « années folles » à Paris avec Sylvia Beach et Adrienne Monnier. Mais elle a peu écrit. Elle a publié son premier volume à quarante ans, en 1930. Elle a connu la gloire à soixante-treize ans, en 1962, pour son seul et unique roman la Nef des fous. Elle y travaillait depuis un quart de siècle. Katherine Anne Porter fut longtemps connue d’un seul public d’amateurs éclairés, comme auteur de nouvelles, fines, délicates, inspirées d’un réel […] »

LAROUSSE

Sa vie

Journaliste et écrivaine américaine, Katherine Anne Porter est considérée comme l’écrivaine la plus importante du Texas. Elle naît en 1890 au Texas et meurt en 1980 à Maryland, à 90 ans. Elle remporte le prix Pulitzer et le National Book award en 1966, pour « The Collected Stories ». Katherine Anne Porter fut nominée trois fois pour le prix Nobel de la littérature. Elle a écrit :

Katerine Anne Porter en train d’écrire avec sa machine à écrire
  • La nef des fous, son unique roman
  • Cavalier de l’ombre ( nouvelle)
  • La tour penchée ( nouvelle)
  • L’arbre de Judée ( nouvelle )

Sa Machine à écrire

Malgré le fait qu’elle commence à écrire très tard, Katherine Anne Porter utilisait une IBM Selectric.

IBM Selectric 1
Mignon

La machine est inspirée de la machine Mignon. L’antique machine Mignon possède un clavier où on peut sélectionner les caractères à imprimer sur une table des caractères où les minuscules et Majuscules sont séparées. De plus le système d’impression change car il était rare d’imprimer au moyen d’un cylindre entouré des caractères.

IBM a inventé la technologie de la machine à boule et l’a commercialisée en 1960. La principale invention de cette machine à boule est de pouvoir changer la boule donc la police. Plus de chariot qui se déplace de gauche à droite, la machine est plus silencieuse car les touches et le système d’impression sont moins en hauteur.

Katherine Anne Porter n’utilisera qu’à la fin de sa vie cette machine car elle n’est sortie que dans les années 60. L’avantage de la machine est me fait qu’elle soit silencieuse, portable et surtout beaucoup plus pratique que les plus anciennes car les polices sont modifiables, le clavier comporte minuscules et majuscules.

Sources

2 commentaires sur “La machine à écrire de Katherine Anne Porter

  1. Merci pour cet article et cette plongée dans les années 60 à travers l’évolution des machines à écrire et la création de la machine à boule. A l’époque, j’imagine que cela fut une vraie innovation !

    J'aime

  2. Merci pour ton commentaire ! Oui cela a du être une grande innovation car pour l’époque, écrire puis imprimer sans passer par une machine très complexe et des imprimeurs était une grande nouveauté donc la machine à boule a vraiment révolutionné le monde de la machine à écrire !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s