Nellie Bly, première journaliste d’investigation

Nellie Bly naît en 1864, de vrai nom Elisabeth Jane Cochrane, elle est destinée à devenir gouvernante contre son gré. Un jour, alors qu’elle lit le  » Pittsburgh Dispatch « , Nellie tombe sur un article misogyne. Elle envoie tout de suite une lettre à la rédaction pour signaler cet article inadmissible pour elle. Grâce à cette lettre signée  » L’orpheline solitaire », elle réussit à obtenir un entretien avec le rédacteur en chef du journal, à qui elle donne un challenge : si elle écrit un article qu’il juge excellent, elle sera engagée par le journal. Challenge remporté par la jeune femme, grâce à un article sur le divorce qui rencontrera un franc succès.

Ses premiers articles porteront sur les conditions difficiles de vies des ouvrières de sa ville. Pour son premier véritable reportage, elle réussira à se faire engager dans une usine de fil de fer, cet article est l’un des premiers reportage d’investigation. Nellie refuse d’écrire des articles « normaux » traitant de sujets artistiques ou architecturaux, malgré le fait que ses articles soient censurés, elle continuera ses reportages d’investigation.

Elisabeth Jane, alias Nellie, s’exilera même au Mexique pour communiquer au journal des informations sur des dirigeants corrompus, où elle s’y fera expulsée par les autorités.

En 1887, le directeur du journal New York World lui met au défi de s’incruster dans un hôpital psychiatre pour y décrire les conditions insalubres, défi qu’elle relèvera encore une fois, en se faisant passer pour une folle. L’article fera scandale à New York car la jeune femme dira que les patientes de la clinique y croupissaient en attendant leur tour. La ville sera obligée de modifier les conditions de ces hôpitaux à cause de l’article.

Quelques temps plus tard, elle prendra de gros risques en se faufilant dans l’entourage d’un célèbre trafiquant de drogue, et dans celui de plusieurs hommes politiques corrompus. Ses articles lui apporteront une certaine notoriété, ce qui la mettait à moitié en sécurité…

En 1889, Nellie brûle d’envie d’accomplir le tour du monde en quatre vingts jour, inspirée des personnages de Jules Verne, elle partira le 14 novembre pour Amiens pour y rencontrer Jules Verne qui l’encouragera, séduit par l’idée qu’une femme batte le héros de son livre. Elle apprendra durant son voyage qu’une autre journaliste a été engagée pour la battre. Après 40 070 km parcourus en 72 jours, Nelly arrive à San Francisco le 25 janvier 1890

 » Jamais douté du succès de Nellie Bly, son intrépidité le laissait prévoir Hourra ! Pour elle et pour le directeur du World ! Hurrah ! Hurrah ! « 

Jules Verne

Les journalistes d’investigation,  » testeuses », deviennent à la mode et plusieurs centaines se relayent. Nellie, peu à peu oubliée, revient enfin à la réalité, elle commence à consommer de la drogue et beaucoup d’alcool.

En 1895, elle épouse un riche industriel et quitte petit à petit la scène du journalisme. Veuve rapidement, elle brevète de nombreux objets qu’elle invente grâce à l’industrie que son mari lui a laissé.

Un comptable malhonnête la ruine et elle part durant la Guerre Mondiale en tant que correspondante, en Angleterre. Elle revient en 1918 et écrit des articles sur les conditions ouvrières jusqu’à sa mort en 1922.

Si vous pouvez aujourd’hui vous exprimer librement sur un blog ou un journal, c’est en partie grâce à Nellie Bly.

Merci Nellie !

4 commentaires sur “Nellie Bly, première journaliste d’investigation

  1. Merci beaucoup 😊
    Nellie Bly est une femme au destin exceptionnelle et je voulais en parler sur le blog depuis un petit moment… Donc je suis contente que ça te plaise !

    Aimé par 1 personne

  2. Merci ton commentaire ! Cette femme était vraiment admirable et rien que sur les photos, on voit qu’elle avait un regard victorieux. J’espère qu’on parlera plus d’elle dans les années suivantes ! A bientôt !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s