La machine à écrire de Agatha Christie, romancière mystérieuse

La reine du crime a longtemps écrit à la main avant de se casser le poignet. Elle a donc emprunter la machine de sa soeur, une Empire pour écrire, ce qui lui avait beaucoup plu avant qu'elle ne revienne à l'écriture manuelle. Pour les textes qu'elle envoyait à des éditeurs, c'est son secrétaire qui écrivait à la machine ses textes mais voyant que la jeune femme confondait toujours ses phrases et se déconcentrait rapidement lorsqu'elle lui dictait, il lui a conseillé de s'acheter une machine pour avoir plus d'inspiration et ne plus se déconcentrer.

Emilie du Châtelet, physicienne, traductrice de Newton et femmes de lettres du siècle des Lumières

portrait de Emile du Châtelet par Marianne Loir Gabrielle Emilie du Châtelet, née Le Tonnelier de Breteuil, est considerée comme la première savante ( reconnue pour son travail par ses contemporains ) française. Epistolière, traductrice, femme de lettres, noble, physicienne, philosophe, commentatrice, femme très "à la mode" à son époque, elle a contribué à beaucoup… Lire la suite Emilie du Châtelet, physicienne, traductrice de Newton et femmes de lettres du siècle des Lumières

La chambre bleue, Madame de Rambouillet, Julie d’Angennes et La Guirlande de Julie

Madame de Rambouillet  « Personne ne fut plus aimé même de ses gens ni des gens de ses amis, qui ne l’appelaient que “La Grande marquise”. »Tallemant de Réaux Catherine de Vivonne naît en 1588, à Rome, son père étant l'ambassadeur de France en Espagne et en Italie, elle apprend à parler italien et espagnol dès le… Lire la suite La chambre bleue, Madame de Rambouillet, Julie d’Angennes et La Guirlande de Julie

La citoyenne : journal féministe et sa rédactrice Hubertine Auclert, suffragette du XIXème siècle

"La citoyenne" est un journal féministe et socialiste publié de 1881 à 1891. Hubertine Auclert Si nous ( les femmes ) comptons pas, pourquoi nous compte-t'on ? Hubertine Auclert, discours à l'occasion de la grève d'impôts de 1880 Journaliste, écrivaine, suffragette et militante pour les droits de la femme, naît en 1848. Elle a grandi… Lire la suite La citoyenne : journal féministe et sa rédactrice Hubertine Auclert, suffragette du XIXème siècle

Le salon de Madame Tencin

« être admis chez Mme de Tencin, c’était recevoir son brevet d’élégance intellectuelle »Paul Reboux Madame de Tencin Alexandrine Guérin de Tencin ( 1682-1749 ), appartient à la noblesse de robe. Son père l'oblige à prendre le voile, et après quatorze ans de couvent, elle vient à Paris pour s'installer chez sa soeur en 1711. Pour rattraper… Lire la suite Le salon de Madame Tencin

Le salon de Madame Geoffrin

« On a vu Mme Geoffrin rassembler chez elle les hommes de lettres les plus connus, on a dit qu’elle tenait bureau d’esprit. Elle accueillait et elle aimait les artistes, on a dit qu’elle se piquait de beaucoup de connaissances dans les arts. […] Loin d’avoir aucune prétention en ce genre, elle tirait quelque vanité de… Lire la suite Le salon de Madame Geoffrin

Julie de Lespinasse, la femme dans l'ombre de sa tante…

Julie de Lespinasse né en 1732, est une salonnière et épistolière française. Fille illégitime du frère de Madame du Deffand, une salonnière de l'époque et de son amante la comtesse d'Albon. Son père épouse la fille légitime de la comtesse d'Albon, Julie est donc élevée par sa mère qui meurt lorsqu'elle a 18 ans. Elle… Lire la suite Julie de Lespinasse, la femme dans l'ombre de sa tante…

La voix des femmes, journal de 1848 et Eugénie Niboyet

"La voix des femmes" est un journal quotidien publié du 20 mars 1848 au 20 juin de la même année, c'est le premier quotidien français féministe de l'Histoire. La voix des femmes, premier n° le Eugenie Niboyet Eugénie Niboyet Eugénie Niboyet est la fondatrice du journal, militante pour les droits de la femme, femme de… Lire la suite La voix des femmes, journal de 1848 et Eugénie Niboyet

Conseils d’écritures selon Jane Austen ses habitudes d’écriture et son lieu d’écriture

Jane Austen Son portrait par Cassandra, sa soeur sa maison à Chawton Jane Austen commença à écrire à l'âge de 12 ans, et à 13 ans elle écrivait ses premiers poèmes. Elle vivait dans sa Maison de Chawton, un village dans le Hampshire et écrivait secrètement des histoires sur des petits papiers pour pouvoir les… Lire la suite Conseils d’écritures selon Jane Austen ses habitudes d’écriture et son lieu d’écriture

Making of : Les Quatre filles du Docteur March

Louisa May Alcott, militante pour l'abolition de l'esclavage, l'émancipation des femmes, est une écrivaine née à Concord, en 1832 un petit village en Pennsylvanie. Elle fréquente des intellectuels dès son plus jeune âge grâce au club de son père, lui-même philosophe. Elle publie un livre sur son parcours d'infirmière durant la Guerre de Sécession. Les… Lire la suite Making of : Les Quatre filles du Docteur March